Vous cherchez un document? Cliquez ici pour accéder au centre de téléchargement

Avantages en un coup d'œil

  • Sécurité dès le départ grâce à un faible taux de pertes anticipées (Le Gac 2015).
  • Ostéointégration rapide dans la phase de guérison précoce (Calvo 2010).
  • Une option de traitement sûre et prévisible après seulement trois semaines (Hicklin 2015, Hinkle 2014).
  • Réduction du temps de guérison, même chez les patients dont la qualité osseuse est réduite (classes 3 et 4) (Held 2014).

INICELL®

Évolution de la technologie des surfaces.

INICELL® est le perfectionnement de la surface Thommen Medical sablée et thermodécapée à l'acide. 

De légères modifications de la chimie de surface font passer la surface de l'implant d'un état de surface hydrophobe à un état de surface superhydrophile (INICELL®).

Ces propriétés d'INICELL® favorisent un mouillage spontané et complet de l'implant avec des fluides physiologiques, en particulier du sang (Tugulu 2010).

Cela accélère la cascade de cicatrisation (Milleret 2011, Burkhardt 2016, Burkhardt 2017), ce qui se traduit par un contact os/implant plus élevé et une plus grande stabilité de l'implant au début de la phase de cicatrisation. 

D'un point de vue clinique, cela se traduit par un faible taux de perte précoce (0,5 %, Le Gac 2015) et une option de traitement sûre et prévisible après trois semaines (Hicklin 2015, Hinkle 2014).

Un temps de guérison plus court peut également être obtenu chez les patients dont la qualité osseuse est réduite (classes 3 et 4) (Held 2014).

Dépliant - INICELL® 

APLIQUIQ®

Une fonctionnalité optimale grâce à un design unique.

APLIQUIQ® est le premier et unique système de conditionnement immédiat pour les implants et produit la surface super-hydrophile INICELL®. Le récipient APLIQUIQ® contient l'agent de conditionnement, l'implant et le capuchon de cicatrisation.

Facile à utiliser. Utilisation immédiate.

Les avantages cliniques d'INICELL® en trois étapes :

1. Appuyer sur la cartouche
2. Secouer l'applicateur 5 fois
3. Retirer l'implant

Pour le développement d'APLIQUIQ®, Thommen Medical AG a reçu le label de qualité international pour la qualité du design - le très convoité Red Dot Product Design Award 2011. APLIQUIQ® a particulièrement convaincu par son design pratique sophistiqué, sa fonction utile et sa technologie innovante.

 

Topographie de surface

L'étalon-or de l'ostéo-intégration.

Les surfaces des implants sablées et gravées à l'acide thermique, comme celles de Thommen Medical, sont actuellement considérées comme la référence.
Ces surfaces microrugueuses permettent d'excellentes connexions fonctionnelles et structurelles entre l'os et la surface de l'implant, ce qui se traduit par une plus grande stabilité intrinsèque de l'implant (Buser 1999).

La microrugosité, en particulier, améliore le contact entre l'os et l'implant et il a été démontré qu'elle favorise la différenciation des cellules ostéogéniques dans des conditions in vitro (Boyan 2001).

Optimisation de la guérison

Tout commence par l'adsorption des protéines.


L'adsorption améliorée et uniforme des protéines du sang favorise le processus de guérison qui s'ensuit.
L'énergie de surface et l'hydrophilie sont des facteurs essentiels dans l'interaction primaire d'un implant avec son environnement physiologique (Brodbeck 2002). Cette interaction commence immédiatement dès le premier contact du sang sous la forme de la formation d'un film de protéines plasmatiques. Les images microscopiques de fluorescence sur les surfaces des implants Thommen Medical (surface micro rugueuse non conditionnée à gauche, surface INICELL® à droite) montrent un film protéique complet et homogène sur les surfaces superhydrophiles INICELL® (Tugulu 2010).

 

Alors qu'un film protéique homogène peut être détecté sur les surfaces conditionnées (côté droit de l'image), l'adsorption de protéines sur la surface non conditionnée (côté gauche de l'image) est très hétérogène et présente des zones sans protéines allant jusqu'à 300 µm de diamètre.

L'adsorption améliorée et uniforme des protéines du sang favorise le processus de guérison qui s'ensuit.

 

Flyer - INICELL® 

Littérature

Calvo-Guirado JL, Ortiz-Ruiz AJ, Negri B, López-Marí L, Rodriguez-Barba C, Schlottig F. Clinical Oral Implants Research 21, no. 3 (2010): 308-15.

Derks J, Håkansson J, WennströmJL, Tomasi C, Larsson M, Berglundh T. JDR March 94 no. 3 suppl (2015): 44-51.

Van Eekeren P, Tahmaseb A, Wismeijer D. Clinical Oral Implants Research 0, (2015): 1-6.

Held U, Rohner D, Rothamel D. Head and Face Medicine 9, no. 37 (2013): 1-9.

Hinkle RM, Rimer SR, Morgan MH, Zeman P. Journal of Oral and Maxillofacial Surgery 72 no. 8 (2014): 1495-1502.

Le Gac O, Grunder U. Dentistry Journal, no 3 (2015): 15-23.

Milleret V, Tugulu S, Schlottig F, Hall H. European Cells and Materials 21 (2011): 430-44.

Stadlinger B, Lode AT, Eckelt U, Range U, Schlottig F, Hefti T, Mai R. Journal of Clinical Periodontology 36, no. 10 (2009): 882-891.

Stadlinger B, Ferguson SJ, Eckelt U, Mai R, Lode AT, Loukota R, Schlottig F. The British Journal of Oral & Maxillofacial Surgery 50, no. 1 (2012): 74-9.

Tugulu S, Löwe K, Scharnweber D, Schlottig F. Journal of Materials Science Materials in Medicine 21, no.10 (2010): 2751-2763.

Tugulu S, Hall H, Schlottig F. Clinical Oral Implants Research 20, no. 9 (2009): 1024-25 (poster no. 376).

Vasak C, Busenlechner D, Schwarze UY, Leitner HF, Munoz Guzon F, Hefti T, Schlottig F, Gruber R. Clinical Oral Implants Reserach 25, no. 12 (2014) 1378-85.

Autres remarques importantes

Vous trouverez ici d'autres contenus importants.

Thommen Medical logo

Nous utilisons des cookies dans le but de garantir une expérience en ligne optimale. L’utilisation de ce site Internet implique l’acceptation de notre